La PAM et La Brigade D'intervention Culturelle présentent dans le cadre des Bars en Trans 2018 :

CARDRI + LE VERTIGO + OKAY MONDAY + STRUCTURES

  • — Ce concert a lieu au 1988 Live Club, 27 place du Colombier, 35000 Rennes —

     

    La PAM – Pépinière d’Artistes de Métropole Européenne de Lille et La Brigade D’intervention Culturelle présentent dans le cadre des Bars en Trans 2018 :

     

    Cardri (rap – hip-hop / Lille)
    La force de Cardri, c’est un flow haché et millimétré mis en valeur par des productions électriques et planantes. Duo franco-américain, ils oscillent entre trap et électro, teintés de sonorités pop et sont autant influencés par le rap US que le rock des années 90. Avec des instrus toujours contemporaines, ils agrémentent leurs sets en anglais d’instruments donnant punch et vitalité à leurs lives, signe d’une culture et d’une identité déjà fortes.

     

    OKAY MONDAY (power pop / Lille)
    Power trio de la plus belle facture, ces Lillois ont grandi les doigts dans la prise, branchés sur le son des 90’s de Blink-182 à Ash en passant par Green Day ou Rancid. Idéale bande-son d’un aprem au skatepark, les compos frisent l’excès de vitesse et rappellent que le rock est en premier une énergie que Okay Monday entretient avec talent.

     

    Le Vertigo (indie pop / Lille)
    Le Vertigo traverse les confins de la nuit électro-pop pour exorciser le décès de son Farfisa. Les synthés futuristes vont écrire la bande-son de l’épopée, les machines et les percussions rythmeront le voyage, le chant en anglais complètera le panorama de cette étrange quête, tour à tour mélancolique ou enjouée. 3 membres, 3 identités, pas de question de genre, 1 unité : Le Vertigo.

     

    Structures (post punk – rough wave / Amiens)
    Teinté d’une voix autoritaire et de mélodies mélancoliques, Structures fonctionne de manière orbitale, à la recherche de la puissance des lignes et des rythmes nerveux, par résonances et analogies. Structures aime danser dans le froid en mode cold wave, les pyramides sonores, les phénomènes gravitationnels mais aussi le math rock dont ils maîtrisent les gammes sur le bout des doigts.