COLIN STETSON (USA)

Jazz . Electro

SAX RUINS (JAP)

Jazz . Fusion

  • Jazz Circle, c’est le réseau réunissant L’Aéronef de Lille, Le Tourcoing Jazz festival, le Centre Culturel de Mouscron et Le Centre Musical Les Arcades de Faches Thumesnil.
    Quatre lieux attachés à valoriser et développer le jazz sous toutes ses formes et toutes ses origines.
    Les abonnés aux structures Jazz Circle bénéficient d’un tarif préférentiel sur toutes les dates Jazz Circle.

     

    Colin Stetson est né et a grandi à Ann Arbor, puis a passé une décennie à San Francisco et Brooklyn à perfectionner ses talents de saxophoniste, avant de s’installer à Montréal en 2007. Au fil des ans, il a travaillé en live ou en studio avec Tom Waits, Arcade Fire, Lou Reed, Bon Iver, Animal Collective, TV On the Radio, Feist, Laurie Anderson, Bill Laswell, Evan Parker, The Chemical Brothers, Hamid Drake, LCD Soundsystem, The National, Fink et David Gilmore. Il est aussi à l’aise dans la scène avant-jazz et des musiciens comme Evan Parker ou Mats Gustafsson, avec qui il participe à repousser les limites de l’instrument, qu’au croisement des genres noise /drone / musique minimaliste qu’il confronte au post-rock, dark metal, musique électronique.

    All This I Do For Glory est une réflexion sur les mécanismes derrière l’ambition et l’héritage, une exploration du concept de l’au-delà, et la première partie d’une histoire d’amour vouée à l’échec dans la tradition des tragédies grecques. Narrativement, l’album se place entre le premier volume de la trilogie New History Warfare (2007) et l’album Never Were the Way She Was (2015) avec Sarah Neufeld.

    Avec ce premier album solo depuis To See More Light en 2013, Colin Stetson s’aventure sur un territoire à la fois étrange et familier. Ici encore l’approche va à l’essentiel avec un enregistrement brut sans overdub, ni boucles. Cet album dégage une certaine immédiateté due au placement assez invasif de nombreux micros pour capturer les divers instruments utilisés et une influence visible pour l’electronica d’artistes tels Aphex Twin ou Tim Hecker s’y dessine.