DBFC : LE GOÛTER-CONCERT (Fr)

Electro

  • C’est quoi un goûter-concert ?
    L’Aéronef a grandi et son public aussi. Beaucoup d’entre vous (et d’entre nous) sont passés par la case famille et ont découvert les joies des couches-culottes, des nuits agitées et des cartables trop lourds. Heureusement tout ça ne vous a pas fâché avec les salles de spectacles de la région et vous avez gardé le goût pour les escapades nocturnes. Pour satisfaire l’envie légitime d’initier vos enfants aux sensations uniques de la musique « live », de leur en donner le goût et peut-être, qui sait, de faire naître en eux certaines vocations, l’Aéronef vous propose, en parallèle des concerts traditionnels, des séances familiales baptisées « Goûters-concerts ». Séances qui permettront à votre progéniture de s’éclater à vos côtés en toute sérénité sur les rythmes des artistes que vous aimez. Loin d’être des prestations au rabais, ces goûters-concerts sont simplement calibrés pour les enfants de 5 à 12 ans : le répertoire est adapté dans sa durée, le volume sonore modéré et comme leur nom l’indique, les concerts sont suivis d’un savoureux goûter à partager dans la bonne humeur et la convivialité.

     

     

    Emmené par le natif de Manchester David Shaw et le parisien Dombrance, DBFC se définit comme un club plutôt qu’un groupe. Aux côtés du duo de producteurs, on retrouve le batteur Guillaume Rossel et le bassiste Victor Paillet. Découverts l’été dernier via le label défricheur Her Majesty’s Ship, leur couleur résulte d’influences multiples allant de la scène électronique européenne à la culture club de l’Angleterre des 90s. ‘Autonomic’ sort du sillage pop de ‘Get It All’ pour prendre une direction plus dansante, et nous embarquer dans un univers électronique et psychédélique, très addictif. Un chant, un simple synthé et une boîte à rythme pour exprimer une vision fantasmée du club idéal. L’incursion dans la nuit se poursuit avec le Mod Vision Mix, déclinaison martiale du morceau original, dans laquelle Dombrance et David Shaw laissent s’exprimer leurs influences techno kraftwerk-iennes.

     

    Dans la même veine :

    Stone Roses – The Charlatans – Happy Mondays