DESTROYER (CAN)

Pop . Folk

guest

  •  

    Derrière Destroyer il y a un homme, Dan Bejar, artiste Canadien qui a démarré ce projet au milieu des années 90 en solo avec des enregistrements maison. S’il est vrai qu’il est reconnu en tant que membre du groupe d’indie-rock The New Pornographers, sa carrière personnelle est riche de onze albums en vingt ans, plutôt prolifique le garçon. Le dernier en date, Poison Season (2015), est fidèle à l’esthétique et à la patte de Bejar, identifiable tout en étant différent des précédents. C’est son instinct de caméléon qui lui donne cette faculté à garder une unité tout en piochant diverses couleurs à travers les genres. C’est là toute la richesse de Destroyer.

    Dans la même veine :

    Mac Demarco (chez nous le 11 novembre) – The New Pornographers – Swan Lake

    Plus d'infos :

    deadoceans.com