L'Aéronef et Anteprima Productions présentent :

GOGO PENGUIN (UK)

Jazz . Electronic

THOMAS GRIMMONPREZ TRIO (FR)

Jazz

  • PLACEMENT LIBRE DEBOUT

     

    Une saison Manchester à l’Aéronef :

    Suivez nous toute la saison 2016 / 2017 pour un voyage au cœur de la diversité culturelle et artistique mancunienne. Musique, architecture, football, littérature… une énergie débordante portée par une population attachante et accueillante. Retrouvez tous nos événements Manchester grâce à l’abeille, emblème de la ville reprise en pictogramme dans tous nos programmes.

     

    Défendus par Gilles Peterson et Jamie Cullum entre autres, GoGo Penguin sont les étoiles montantes les plus véloces du jazz européen. Avec leurs break-beats qui font ricochet, un jeu d’ensemble qui relève de la télépathie, et un penchant pour des mélodies hymniques, ils créent un son qui n’appartient qu’à eux-mêmes. Les lignes mélodiques ardentes du pianiste Chris Illingworth, d’influence classique, sont filtrées par l’énergie « dance » du bassiste Nick Blacka et du batteur Rob Turner. Mais aucun leader, aucun code global avec ses règles. Chaque membre du groupe s’inspire et reçoit de l’autre des idées et des informations. Si l’instrumentation est celle de l’archétype du trio avec piano, avec des idées mélodiques, harmoniques et structurales influencées par le jazz et la musique classique, les rythmes, eux, viennent des marges de l’électro. De cette rencontre entre opposés est né un son acoustique-électro unique et terriblement excitant ; il présente à l’auditeur une fascinante palette d’une grande richesse émotionnelle. v2.0 est leur deuxième album, « Album de l’Année » en 2014 aux Barclaycard Mercury Prize Awards. Il révèle un groupe de plus en plus à l’aise dans le monde sonore qu’ils ont créé, l’instantané Technicolor, glorieusement vibrant, d’un ensemble qui trouve sa propre voix en puisant dans ses influences – mélange vertigineux d’un Brian Eno, John Cage ou Squarepusher qui serait sorti de la grisaille d’un Manchester aux rues pluvieuses – pour créer de nouvelles sonorités audacieuses.

    Nouvel album : Mad Man Object, sorti le 05/02/17 › Lire la chronique ▾

    Dans l’histoire du jazz, les musiciens anglais se sont souvent retrouvés au second plan mais la dernière décennie fait mentir cet état de fait. Bon nombre de talentueux artistes se sont illustrés. On pense au saxophoniste Shabaka Hutchings (Melt Yourself Down) à Matthew Halsall et bien sûr le trio Gogo Penguin dont il est question ici. Après 2 albums sortis sur Gwondana Records, le label de Matthew Halsall, les Gogo Penguin reviennent en 2016 avec Man Made Object sur le prestigieux Blue Note Records. Les influences sont multiples : on y entend du John Cage, du Steve Reich, du Aphex Twin; ici ingérés, intégrés et digérés. Un jazz très rythmique qui maîtrise l’art de la ritournelle, de la mise en place (écoutez Weird Cat pour vous en convaincre) et qui régalera autant les fans de Ninja Tune, que les amateurs de jazz !

    Ango – Supagroovalistic

    Dans la même veine :

    Robert Glasper – The Neil Cowley Trio – Snarky Puppy (chez nous le 16/05) 

    Plus d'infos :

    http://gogopenguin.co.uk