KAMAAL WILLIAMS (UK)

Urban Jazz

MANSUR BROWN (Uk)

jazz

  • 18:00 ouverture des portes, bar, espace restauration
    18:30 Mansur Brown
    19:30 Kamaal Williams
    21:00 fermeture

    ***

     

    Jazz Circle, c’est le réseau réunissant L’Aéronef de Lille, Le Tourcoing Jazz festival, le Centre Culturel de Mouscron et Le Centre Musical Les Arcades de Faches Thumesnil.
    Quatre lieux attachés à valoriser et développer le jazz sous toutes ses formes et toutes ses origines.
    Les abonnés aux structures Jazz Circle bénéficient d’un tarif préférentiel sur toutes les dates Jazz Circle.

     

     

    Date soutenue par Liveurope, la première initiative pan-européenne pour soutenir les salles de concerts en matière de promotion d’artistes émergents.

     

     

    Kamaal Williams, ou le retour d’Henry Wu. A la croisée du broken-beat, de la musique de club (uk garage, dnb…) et du jazz-funk seventies d’Herbie Hancock. Paru sur le label de Gilles Peterson (Brownswood Recordings) en 2016, le Black Focus de Yussef Kaamal (i.e Henry Wu & Yussef Dayes) rejoignait déjà, comme une évidence, l’inventive scène jazz britannique en y fusionnant le son urbain londonien. En 2018, non loin de Shabaka Hutchings ou The Ezra Collective, dans une même énergie que ces autres talents excitants de Londres, Kamaal Williams sort The Return sur son propre label, Black Focus Records! A ses côtés, Josh McKenzie – aka McKnasty – à la batterie, un musicien à la puissance formidable qui a joué dès l’âge de 17 ans avec Denis Rollinset Robert Glasper, ainsi que Pete Martin à la basse, membre originel de la fameuse formation des années 90 de Courtney Pine.

    Nouvel album : The Return (mars 2018 – Black Focus Records) › Lire la chronique ▾

    Kamaal Williams
    The Return

    (Black Focus)
    En concert chez nous le 04/11

     

    En 2016, Kamaal Williams (claviers) et Yussef Dayes (batterie) affolaient les radars avec leur projet Yussef Kamaal et le remarquable album Black Focus. Admiration partagée et séparation consommée. Recomposé autour du batteur Joshua McKenzie (Robert Glasper) et du bassiste Pete Martin (Courtney Pine), Kamaal Williams laisse à nouveau gambader le jazz-funk 70’s dans le studio. Loin d’être un enclos revival, l’usage de la technologie contemporaine fait bien plus que booster un passé glorieux. Williams, qui fit ses armes en tant que producteur house sous son nom de naissance Henry Wu, apporte une nouvelle dimension au registre par le traitement du son et en y agrégeant grammaire musicale urbaine et psychedelic-cool. Avec The Return, Kamaal Williams s’impose comme un grand chrono-voyageur du moment. Modifier le passé pour bouleverser le présent. Futurman.

    Bertrand Lanciaux

    Dans la même veine :

    The Ezra Collective – Blue Lab Beats – Christian Scott