PWR BTTM (USA)

Rock . Paillettes

CANSHAKER PI + ORCHARDS

Rock . Garage . Math Rock

  • Concert Gratuit Abonné : présentez-vous le soir même avec votre carte pour retirer votre invitation, pas besoin de réserver (vous pouvez aussi vous abonner sur place) – Et si vous arrivez entre 19 et 19h30 on vous offre un verre et une visite de la salle et ses backstage, la bonne nouvelle c’est que vous pouvez aussi vous abonner sur place pour profiter de tout ça !

     

     

    Le queer de PWR BTTM fait dans la dentelle. Le duo, un garçon et un garçon, ne se dissimule pas derrière l’outrage pour chanter l’amour et le sexe entre mecs à la garde-robe fournie et au make-up pâtissier. Nous sommes très loin du glam et de ses ambiguïtés. Ici tout est assumé. En facial. PWR BTTM, littéralement Power Bottom pour les amateurs de slang LGTB, peut faire rougir votre moteur de recherche mais ne peut se résumer à un phénomène freak. Pratiquant l’échangisme instrumental et vocal, nos deux compères déploient du couple pour propulser leurs titres à la frontière de la power pop et du punk. Si l’on peut convoquer les précurseurs du queercore comme God Is My Co-Pilot ou Painsy Division pour faire rentrer PWR BTTM dans l’enclos, au sauna c’est davantage Weezer, Dinosaur Jr et The Shaggs qui dilatent la créativité de cette belle paire. Théâtral, leur répertoire puissant s’autorise volontiers le hors-piste. Faussement binaire, PWR BTTM possède une rafraîchissante palette musicale parfaitement raccord avec leurs subtiles compositions alternant gifles et baumes. Rappelant ce que l’activisme drag apporta à l’émergence du punk new-yorkais, comme aux grandes heures du Club 82 d’un East Village sauvage ; aujourd’hui PWR BTTM claque comme un magistral coup de pied au cul aux tenants d’un prétendu retour à l’ordre. C’est qui le dominant ?
    Bertrand Lanciaux

    Dans la même veine :

    HAMA MAR SUPERSTAR – CAR SEAT HEADREST – MEAT PUPPETS – RA RA RIOT