L'Aéronef en accord avec Radical Production présente :

THE LEMON TWIGS (USA)

Rock

LAURE BRIARD (FR)

Pop

  • Enfin ! Les frères de The Lemon Twigs lèvent le voile sur leur projet le plus ambitieux à ce jour : Go To School, leur second album, paru le 24 août 2018 via 4AD. Les 15 titres de cet album concept aux allures de comédie musicale ont été écrits, enregistrés et mixés au domicile du duo formé par Brian et Michael D’Addario, à Long Island.
    Go To School raconte la déchirante histoire de Shane, un chimpanzé élevé comme un petit garçon et rencontrant les obstacles de la vie parmi les êtres humains. Todd Rundgren et la vraie mère des frères D’Addario apparaissent sur cet album comme les parents de Shane. On notera que ce nouvel opus accueille les participations de Jody Stephens (le batteur de Big Star) et de leur père Ronnie D’Addario.
    The Lemon Twigs ont émergé en 2016 avec leur premier album Do Hollywood, acclamé par la critique, et assureront cet automne les premières parties d’Arctic Monkeys au Royaume-Uni et pour certaines dates européennes.

     

     

    « A eux deux, les frangins n’ont même pas 35 ans mais leur pop extravagante et ultramélodique est nourrie aux meilleures sources. » — Les Inrocks

     

    « L’enthousiasme des Lemon Twigs n’a d’égal que la fraîcheur vintage de leurs morceaux » — Rolling Stone

     

    « Sans se départir de réflexes d’imitations […], leur musique s’autorise des fulgurances insoupçonnées, entre un flirt avec le prog rock et une embardée free, pour atteindre des sommets d’intensité. » — Télérama

    Nouvel album : Go To School (août 2018 – 4AD) › Lire la chronique ▾

    The Lemon Twigs
    Go To School
    (4AD)
    En concert chez nous le 01/03

     

    Outrageux, baroque, théâtral…au-delà du glam, les frangins Brian et Michael D’Addario pressent The Lemon Twigs au-dessus de la bienséance. Ce Go To School retourne au bahut d’un rock 70’s déjà passablement dévasté par le School’s Out d’Alice Cooper. Avec cet album-concept, où il est entre autres question d’enfant adoptif et de chimpanzé The Lemon Twigs s’offre des caméos de luxe, Todd Rundgren, le Big Star Jody Stephens…Plus que du fan service, les Twigs convoquent un rock fantasmé, point de départ à une démonstration virtuose aux boursouflures dorées à l’or fin mais aux trouvailles indéniables où l’émotion est constante. Passé l’émoi du travestissement, avec excitation on emboîte le pas de cette créature. Avec arrogance, on déambule sur Broadway, on écrase son nez sur les vitres du Rock and Roll Hall of Fame. La démesure pour échapper à la puissance des médiocres qui les ont tant fait souffrir…

    Bertrand Lanciaux

     

     

    Dans la même veine :

    The Who – David Bowie – ­Todd Rundgren