L’Aéronef en accord avec ALIAS présente :

THE WAR ON DRUGS (USA)

Rock

THE BARR BROTHERS (CA)

Pop . Folk

  • CE CONCERT EST COMPLET – AUCUN BILLET NE SERA REMIS EN VENTE
    L’Aéronef décline toute responsabilité en cas d’achat de billets en dehors des points de vente habilités. La revente d’un billet à un prix supérieur à 24,80€ est formellement interdite et passible d’amende. Pour revendre ou acheter un billet vous pouvez aller sur notre bourse aux billets officielle : aeronef.zepass.com
    N’achetez jamais vos billets sur des sites douteux ou non partenaires de l’Aéronef. Nous attirons notamment votre attention sur le site viagogo.fr qui n’est pas autorisé à commercialiser nos billets.
    Contactez nous en cas de doute.

     

     

    — TIMETABLE —
    19:00 : Doors
    20:00 : The Barr Brothers
    21:00 : The War on Drugs
    23:00 : Show curfew

     

    Vestiaire situé à côté de la billetterie : 2€

     

    Le groupe d’Adam Granduciel est de retour ! Trois ans après l’album Lost In The Dream, The War On Drugs dévoilera le 25 Août son quatrième album : A Deeper Understanding, chez Atlantic Records. Pour ce disque, le frontman Adam Granduciel a piloté depuis des studios New-yorkais son sextet basé à Philadelphie pour écrire, enregistrer et bricoler ses morceaux. En s’associant avec le producteur Shawn Everett (Alabama Shakes, Weezer…), Granduciel a réinventé la notion même de créer en proposant une œuvre musicale totale s’inscrivant dans le paysage moderne d’aujourd’hui. Un disque collectif dans le sens noble du terme. Coordination, complicité et confiance sont des mots qui illustrent chaque tournant de l’album et qui prennent sur scène toute leur ampleur. Comme en témoigne leur performance remarquée sur le  « Late Show with Stephen Colbert ».

     

    Nouvel album : A Deeper Understanding (Atlantic Records, le 25 août 2017) › Lire la chronique ▾

    The War On Drugs
    A Deeper Understanding
    (Atlantic)
    En concert chez nous le 07/11

     

    Pour ses débuts chez une major, Atlantic, fallait-il craindre que The War on Drugs rentre dans le rang mainstream ? Une curieuse question envers un groupe qui ne s’embarrasse pas de posture et assume pleinement ses filiations historiques. Sans être ingrat envers le label indépendant Secretly Canadian qui les porta jusqu’aux sommets, et si ce nouvel album est dans la lignée de son impeccable prédécesseur Lost in the Dream, on est heureux d’entendre que les moyens de production mis au service du groupe sont à la hauteur du songwriting d’Adam Granduciel. La trahison et la révolution ne font pas partie du vocable de War on Drugs. La répétition non plus. Evitant le piège de l’emphase dû à l’abondance ou un éventuel putsch du réalisateur, ici Shawn Everett (Alabama Shakes, Weezer, The Growlers, Grizzly Bear ), cet album regorge de subtilités en particulier sur le recours aux claviers. Le registre introspectif de Granduciel acquiert donc une nouvelle épaisseur sans pour autant prendre du bide. Un tour de force loin d’être évident pour un groupe qui sortait d’un album parfait et d’une tournée triomphale. Ce Deeper Understanding va clairement au fond des choses.

    Bertrand Lanciaux

    Dans la même veine :

    Royal Blood – Perfume Genius – Mac Demarco

    Plus d'infos :

    thewarondrugs.net