INTERVIEW THE TOXIC AVENGER

The Toxic Avenger c’est aussi le titre d’un fantastique film sorti des sudios Troma, tu peux nous conseiller d’autres films de leurs productions où c’est juste un film que t’as regardé par hasard ?

Hey, tu m’as pas dit Bonjour ! Sinon, si je suis fan de films Z en général, j’en ai regardé beaucoup, je te conseille The Stuff, film du milieu des 80’s, c’est à propos d’un yaourt qui tue des gens.

 

Tu as composé la BO du jeu vidéo Furi (BO qui a d’ailleurs remporté un Ping Award). Tu y as joué ? C’est quoi ton jeu vidéo favori ?

J’y ai joué mais c’est hyper dur, pour être honnête, et si tu ne le répètes pas je vais te le dire : je l’ai pas terminé.
Mon jeu vidéo favori c’est The Binding of Isaac Afterbirth. J’ai plus de 1000 heures de jeu dessus…

 

A propos de récompense, tu viens de recevoir le Prix de la meilleure BO au festival de Gérardmer, Arnaud Rebotini a eu un César ! C’est une belle année pour les musiques électroniques ? Vous vous connaissez avec Arnaud ?

Oui je connais Arnaud, on a tourné ensemble un peu, et il a remixé Angst one, un morceau de mon premier album… Blackstrobe à ses débuts m’a beaucoup inspiré, je sortais beaucoup au Pulp, un club aujourd’hui disparu, et ça en était la bande son idéale.

 

La trilogie Globe a été en partie composée sur Twitch où on pouvait suivre en live tes expérimentations et discuter avec toi, est-ce que tu as toujours accordé une place importante aux retours de ton public ? Tu vas continuer dans ce sens pour tes prochaines compos ?

C’était un exercice plutôt difficile ! Imagine-toi : tu composes de la musique, et en direct, tu as des gens qui te disent « Vas-y continue c’est cool » et d’autres qui te disent « Change c’est de la merde » !
Mais c’est assez formateur, et je pense que si tu arrives à composer avec ce set-up là, tu peux composer n’importe comment ensuite ! C’est désinhibiteur, pour le moins ! Je crois que je vais continuer un peu à faire ça, une relation s’est créée entre les gens qui me suivent et moi.

 

Tu as fait de nombreux projets en compagnie d’Orelsan (featurings, Mutafukaz, première partie sur sa tournée actuelle…). Comment s’est fait cette rencontre ?

Je connais la personne qui l’a signé chez Wagram à l’époque tout simplement. Du coup la rencontre s’est faite, on s’est bien entendus, on est de la même génération, on a écouté les mêmes trucs, du coup la collaboration a été naturelle, et depuis, on se croise souvent sur des projets différents (j’ai fait un peu de son pour son film, et on produit ensemble Diamond Deuklo)

 

Dans ta discographie on passe de morceaux violents et énervés à la Angst One (2011) à des envolées planantes comme sur Over Me (2016) ou Gone (2017), sans parler des featurings avec des artistes tels que Disiz ou Orelsan… pour le live que tu vas donner à l’Aéro on sera plutôt dans quel registre ?
Entre deux ? Je m’ennuierais à faire une heure la même chose ! Je vais essayer de faire quelque chose de vivant.

 

Tu soignes tes clips autant que tes morceaux, visuellement ce sera comment sur scène, des lights ? des vidéos ? de la pyrotechnie ?

Vous m’aviez dit non pour la pyrotechnique, bordel ! Vous verrez bien ! Ce que je peux vous dire : je viens avec mon synthé modulaire. Tu ne sais pas ce que c’est ? Cherche un peu !

 

Après la BO d’un jeu vidéo, d’un film d’animation, la finalisation de ton triptyque Globe et une tournée tu vas prendre des vacances ou t’as déjà des projets en tête ?

DES VACANCES BORDEL ! Mais je vais vite revenir, je m’ennuie vite ! Je voudrais refaire de la musique de film, avec Run encore une fois pourquoi pas ? Qui sait !

 

En parlant de vacances, L’Aéronef fait un focus cette année sur la Scandinavie, tu y es déjà allé ? Tu connais des artistes suédois, danois ou norvégiens à nous conseiller ? Tu as un titre qui te vient à l’esprit ?

J’ai travaillé avec Annie, que j’adore ! Le morceau s’appelle Alien Summer. J’adore Erlend Oye aussi, le chanteur de Kings of Convenience.

 

Notre artiste associé est Jules-Édouard Moustic, tu as un message à lui passer ?

Mec, Je t’adore ! Fais-moi un bisou.

 

Tu nous fais un selfie ?

Ok, j’ai mis un filtre beauté, pour faire un peu plus beau gosse.

 

Retrouvez The Toxic Avenger en concert le 21 avril 2018 !