Les musiques actuelles passent à la vitesse supérieure

Les musiques actuelles, ça ne s’apprend pas. Les institutions formatent, stérilisent la créativité des musiciens… Et Elvis, à part le permis de conduire, tu penses qu’il avait des diplômes ? ! Dans les retours de nos musiques chéries, il n’est pas rare d’entendre grésiller ces larsens acerbes, amplifications de conflits de représentation révolus.

Pour battre en brèche ces préjugés, l’École Supérieure Musique et Danse Hauts de France sollicite le partenariat de L’Aéronef pour construire un nouveau cursus diplômant en direction des musiques actuelles.  Cette collaboration accroît la reconnaissance des musiques actuelles dans l’enseignement supérieur. C’est également une réponse à un enjeu démocratique d’accès à un enseignement de haut niveau sur le territoire des Hauts de France et une opportunité de rayonnement et de brassages fertiles.

Il s’agit de mettre en œuvre une formation exigeante et pragmatique, adaptée aux besoins professionnels des artistes, permettant aux musiciens d’être réactifs, moteurs face aux enjeux des filières artistiques et créatives.

Ce parcours d’enseignement supérieur prépare au Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien. Fort d’un partenariat avec l’Université de Lille 3, ce cursus permet également la délivrance de la licence « Arts » parcours Formation du musicien, interprète et créateur. Les étudiants souhaitant devenir enseignants peuvent aussi préparer le Diplôme d’Etat de professeur de musique.

La polyvalence est au cœur de ce cursus.  Il permettra au futur professionnel d’acquérir des compétences pour développer son activité artistique tout en diversifiant et sécurisant son parcours professionnel.

Les projets de chaque étudiant seront les pivots de cette formation. C’est à partir de ces expérimentations et productions que s’opèrera l’acquisition des savoirs : pratiques instrumentales, maîtrise des technologies, ateliers de création, musique à l’image, écriture, arrangement, production, diffusion, médiation, direction artistique, environnement professionnel. Alternant cours théoriques et pratiques, sessions, stages, mises en situation… À l’instar du studio national des arts contemporains Le Fresnoy, intervenant sur les contenus et travaux liés au son, à l’image et à l’hybridation artistique, tout comme au nouvel espace Allende de Mons en Baroeul pour la pratique instrumentale et la création musicale, L’Aéronef sera sollicité sur les aspects liés à la diffusion et à la culture professionnelle sur les plans artistiques, administratifs et techniques.

L’infrastructure et le projet d’établissement  de L’Aéronef entrent en résonance avec les objectifs de ce cursus : orientation de son action culturelle ; inscription dans les réseaux professionnels locaux, régionaux, nationaux et européens ; expertise dans l’accompagnement artistique et bien évidemment diversité d’une programmation riche de promesses et rencontres artistiques.

Il ne s’agit donc pas de s’octroyer le monopole de la création, mais bien d’ouvrir des voies propices au cheminement. Le propos est de créer les conditions nécessaires à l’émergence de pratiques innovantes en musiques actuelles. Charge à chaque étudiant d’utiliser au mieux ces moyens et de se nourrir de ce compagnonnage.

Suite au concours d’entrée organisé à L’Aéronef au mois de mai, dès septembre 2017, sans exclusive et fidèle à sa logique de réseau et de partenariat, L’Aéronef mobilisera ses compétences et les divers acteurs de la filière pour irriguer cette formation.