AKRON / FAMILY + Faustine HOLLANDER

  • AKRON / FAMILY

    Joie ! : revoilà les babas déglingués d’AKRON/FAMILY et leurs hymnes poignants, bardés de choeurs fleuris et de guitares savantes. Ceux qui ont eu la chance de les voir à l’occasion de la sortie du précédent album, « Love is simple » le savent : en concert, cette troupe de gentils barbus ne se contente pas d’enfiler les ballades folk chantées à trois voix (ce qui ne serait déjà pas mal vu la façon dont ils s’acquittent de l’exercice) et déjouent constamment les attentes de l’auditeur. Tempêtes électriques, étirements lysergiques, douceurs bucoliques, grooves entêtants, riffs en fonte et arpèges africains : tout semble pouvoir survenir au sein d’un même morceau. Autant vous dire que sur la durée d’un concert, vous risquez d’en voir de toutes les couleurs…

    recommandé si vous aimez : Neil Young & Crazy Horse, Ali Farka Touré, John Lennon, Sebadoh, Fleet Floxes.

    http://www.myspace.com/akronfamily

    Faustine Hollander

    http://www.myspace.com/fostyfox

    Faustine Hollander – Missing Girl

    Florin7 | MySpace Video

    AKRON / FAMILY

    vu par Kill Doll,

    Un tel rassemblement était historique. Il y avait de nombreux hommes, des femmes et même des enfants qui naîtraient durant le séjour. Ils s’étaient réunis en opposition au capitalisme ambiant, contre la guerre aussi, et surtout pour montrer la force qu’ils pouvaient avoir ensemble, eux, ces jeunes en marge d’une société qui les rejettait sans les comprendre. C’était un 15 août. Le rassemblement devait durer trois jours, il en dura quatre. Il devait accueillir 50 000 personnes, il en accueillit 500 000 de plus. Personne n’avait imaginé l’ampleur du phénomène, personne n’avait imaginé non plus que cet endroit deviendrait un lieu de débauche inégalé où LCD rimerait avec actes débridés ! Aujourd’hui, nombreux sont encore ceux qui ne connaissent que la partie « peace and love » de l’histoire. Rien de ce qui était prévu n’arriva. La nourriture était inexistante le premier jour du festival et la pluie s’invita au rendez-vous. Mais tous étaient là pour les mêmes raisons. La paix au cœur du débat ; la musique comme support. Janis Joplin, Joe Cocker, Jimi Hendrix, Joan Baez, Crosby, Stills, Nash and Young, Santana, Ravi Shankar, The Who… Tout était en place pour laisser au monde un souvenir altéré mais puissant. Cette année, c’est une commémoration : le quarantième anniversaire du rochiavélique Woodstock. Et s’il me vient cette pointe de nostalgie événementielle, c’est que dans la longue liste d’artistes cités plus tôt, aurait pu se trouver Akron/Family. Alors, ce lundi 9 novembre, remontez vos pendules d’une quarantaine d’années et préparez-vous à vous envoler au pays des hippies et du flower power.