BONOBO + DJ AZIZ

  • BONOBO

    Bonobo, vous l’avez certainement entendu sans le savoir si vous ne le connaissez pas déjà. Oubliez le zoo, je parle d’une publicité, d’une série ou encore d’un jeu vidéo.

    Un mélange de douces mélodies et de sons électroniques orientés jazz. Comme ces ambiances lounge qui accompagnent agréablement un plateau de sushis dans un de ces restaurants branchés. Mais loin de cette formule, il y a l’impression d’être en paix avec son âme lorsque l’on se heurte à cette musique, qui suggère aussi de par ces genres trip-hop et downtempo une évolution dans le style même si la signature reste identique.

    Bonobo, c’est d’abord l’image du DJ qu’il a été avant de créer un groupe quelques années plus tôt qui porte ce même nom de primate et où il occupe maintenant la place du bassiste.

    Les platines ? C’est de l’histoire ancienne et c’est donc avec un petit orchestre que vous le verrez se déplacer. Ce dernier aura le don de réconcilier les amateurs de musiques classiques avec ceux de l’électronique. Ajoutez par-dessus la douce voix d’Andreya Triana qui vous ira droit au cœur par-dessus les violons et autres saxophones.

    Si vous avez envie de décrasser un peu vos oreilles et de vous ressourcer, ne le ratez pas, vous repartirez de ce concert ailleurs même si le métro ne sera pas sans vous rappeler que le monde est ce qu’il est.