BRIAN JONESTOWN MASSACRE + Wall Of Death

  • L’Aéronef et Radical Production présentent :

    BRIAN JONESTOWN MASSACRE + Wall Of Death

    Aufheben est un mot Allemand comprenant plusieurs signification contradictoires telles que « Soulever » « Abolir » « préserver » et « transcender ». Il est aussi utilisé en philosophie pour expliquer l’interaction entre une thèse et une antithèse.
    C’est le titre du tout nouvel album de Brian Jonestown Massacre, enregistré à Berlin dans les studios d’Anton Newcombe avec la participation de Matt Hollywood, Will Carruthers (Spacemen 3, Spritualized), Constatine Karlis (Dimmer) Thibault Pesenti (Rockcandys) et Eliza Karmasalo.
    Cet album mixe le son traditionnel de Brian Jonestown Massacre avec des influences de l’est et toutes les bizarreries découvertes sur les 40 dernières années.
    Le Brian Jonestown Massacre a incarné une sorte de communauté pour plusieurs musiciens respectés à travers les âges, un groupe des années 90 qui a été à l’origine de beaucoup d’autres bons groupes.
    Black Rebel Motorcycle Club, The Warlocks, The Silver Rockets, The Black Angels, The Raveonettes, The Dilettantes (pour ne citer qu’eux), sont tous membres de cette même famille.
    En fait, c’est un groupe qui a été la source de beaucoup de choses depuis sa formation à San Francisco en 1992.
    Deux douzaines de membres plus tard et après pas mal de hauts et de bas (certains d’entre-eux ayant été exposés dans les médias), la seule chose qui soit restée fidèle à ce collectif psychédélique, c’est son chanteur, Mr Anton Alfred Newcombe.