L’Aéronef et Astérios Spectacles présentent :

CHRISTIAN OLIVIER (FR)

Chanson Française

MAISSIAT (Fr)

Chanson

  •  

    CHRISTIAN OLIVIER 

    « En trois décennies Têtes Raides ont conquis tous les publics et tâté de tous les genres. Punk et ballade, accordéon et cuivres, violoncelle et tambour, acoustique et électrique, java et tango, culture et biture, animal et social, gueulantes et chuchotantes… De rocker-musette à trash-sincère, on a collé cent étiquettes à Olivier, mais la seule qui convient c’est artiste corps et âme : celui qui vit pour son art et à chaque projet remet son cœur et ses tripes sur la table, sans jamais se renier mais toujours en mouvement.

    Aujourd’hui Olivier met « Têtes Raides » à la sieste. Avec sa nouvelle complice Edith Fambuena, il nous offre ON/OFF, un album de Christian Olivier tout simplement, sur des rythmes colorés et dansants, syncopés et rapiécés. Est-ce du ska, du slam, de la bossa nova ? Qu’importe, Olivier continue à crier tout ce qu’il a dans le ventre, « sur un air de ferraille et de verre cassé ». […]

    Sous la simplicité formelle des mots qui jouent comme des gamins, cette escapade en solitaire est l’occasion d’une introspection plus approfondie. Dérision, nostalgie, inquiétude, tendresse… L’homme repense à ses aventures, se délivre de ses regrets, songe à ce qu’il transmettra. L’enfant aux yeux grands ouverts, entre sagesse et intransigeance, observe le monde en déglingue, le temps qui passe, les rêves pâlichons, l’humanité qui ne sait sur quel pied danser. Et l’invite à taper des mains avec lui pour conjurer l’absurde tragique au profit de l’absurde joyeux. »

    Texte : Cédric Villani, Médaille Field, et le plus punk des mathématiciens…

     

    Nouvel album : ON/OFF SORTIE LE 25 MARS › Lire la chronique ▾

    Christian Olivier ArtworkParmi les forgeurs de tempo et ces groupes qui invitent à taper du pied à taper des mains pour garder la force de patauger dans demain, il y a cette voix devenue si familière et cet univers si singulier. C’est en solo cette fois que Christian Olivier chef de bande des Têtes Raides vient diffuser son climat. Pour reprendre un peu d’altitude, il a quitté ses habitudes. Joli travail de collaboration entre programmations, cordes et guitares. Qu’ils soient pesés, dosés ou jetés, les mots nous touchent et font mouche. Entre légèreté désirée et profondeur assumée, il nous balade entre introspection et indignation et assume le Je. Alors appelons un chat, un chat même s’il est pelé : voici un bel album de chansons.

    Franck Vandecasteel

    Dans la même veine :

    TÊTES RAIDES – RAPHAËLE LANNADÈRE – MIOSSEC