FESTIVAL LES INROCKS- BLACK XS

  • Fidèle à une tradition qui se perd dans la nuit des temps, l’Aéronef à Lille accueille deux soirées proposées par la rédaction du magazine “Les Inrockuptibles”, alternant artistes émergents et figures reconnues du rock indépendant international.

    Deuxième soirée, avec, au programme :

    FRIENDLY FIRES.

    Les Anglais de Friendly Fires avaient fait sensation il y a trois ans avec un premier album sans titre mais blindé de tubes.
    Les voilà de retour avec une deuxième galette nommée « Pala » et une recette inchangée : de la musique bougrement dansante, jouée avec une sensibilité indie-pop et un goût prononcé pour les pulsations têtues du disco.

    FRIENDLY FIRE – Hawaiian Air (Official – 2011) from cosset galeria on Vimeo.

    MILES KANE

    A peine 25 ans et déjà un beau CV pour Miles Kane : fondateur des Little Flames, chanteur-guitariste des Rascals et moitié de The Last Shadow Puppets, le jeune anglais s’est récemment lancé dans une carrière solo qui démarre sous les meilleurs auspices et qui se présente comme une élégante synthèse d’un demi-siècle de pop britannique.

    FOSTER THE PEOPLE

    Avec son single “Pumped up kids”, le trio californien Foster The People pourrait bien connaître le succès du “Kids” de MGMT il y a quatre ans : se retrouver siffloté sous toutes les douches de la planète cet été et décorer des messages publicitaires plus improbables les uns que les autres. En attendant ce possible matraquage, profitons avec la modération du gourmet de ce petit trésor et des 9 autres ritournelles qui composent l’album « Torches ».

    Foster The People – Pumped Up Kicks from Foster The People on Vimeo.

    MORNING PARADE (UK)

    Taillée pour le succès, la musique de Morning Parade emprunte les ressorts de quelques poids-lourds de la pop romantique anglosaxonne tels que Coldplay ou Keane en faisant cohabiter fragilité et montées épiques, auxquels s’ajoute une touche plus contemporaine à base de rythmiques syncopées proto-disco et de synthé. La presse anglaise les porte déjà aux nues… le public français confirmera-t-il cet engouement ?