L’Aéronef et le festival Prise Directe présentent :

SOIREE PRISE DIRECTE : GIEDRE + LA CHAMBRE CHINOISE

Lecture concert

  • Nous accueillons le festival Prise Directe, qui vous invite sur toute la métropole du 11 au 18 octobre 2019, à des lectures-spectacles et musicales, des concerts, des spectacles et performances, sur des thématiques en Prise Directe avec l’aujourd’hui.

    Cette quatrième édition du festival propose un « Focus Mexique » dans le cadre d’Eldorado, autour de l’écriture mexicaine : retrouvez des lectures, des concerts, des rencontres tout au long du festival, via un parcours ou des rendez-vous ponctuels.

    Dans le cadre de ce focus, L’Aéronef vous invite le samedi 12 octobre 2019

     

    20h : Spectacle concert

    La chambre chinoise – Pièce pour 2 musiciens et un algorithme

     

    Création : suite à un accompagnement avec L’Aéronef, via les dispositifs Pas de Côté et Ville d’Arts du futur

     

    Benjamin Collier (guitare,conception) – Sakina Abdou (saxophone) – Erwan Defachelles (conception, artiste numérique)

    La Chambre Chinoise est une performance musicale scénique dont le principe repose sur la rencontre entre deux musiciens (Benjamin Collier,  guitare ; Sakina Abdou, saxophone) et une Intelligence Artificielle.

    Imaginé par Benjamin Collier et Erwan Defachelles, ce projet exploite le potentiel artistique des algorithmes et des données issues du Big Data, et dessine un « portrait dataïste » sonore qui se réinvente à chaque représentation.

     

                                                        

    21h30 : Lecture concert 

    GiedRé, avec Cédric Perras et Filippo Dario

     

    Je déteste les putains de mexicains, de Legom

    Inédit : première lecture

     

    Carte blanche à la chanteuse GiedRé, et aux musiciens Cédric Porras et Filippo Dario.

    Conception et interprétation.

     

     

    L’alliance d’un texte théâtral et de la musique est certes une pratique courante, depuis longtemps et souvent représentée, mais je dois admettre que l’exercice a pour moi une saveur toute particulière. M’étant un peu éloignée du Théâtre pour me consacrer à la musique, je l’ai néanmoins toujours porté en moi comme un premier amour qui déteint sur tous ceux qui suivent. J’ai toujours, et souvent inconsciemment, apporté du théâtre dans mes concerts, que ce soit dans la mise en scène, la question de la représentation de soi, les décors.

    Alors faire rencontrer ces deux arts, simultanément, sans avoir à choisir, créer un spectacle où chacun a une place égale, ce sera évidemment pour moi un plaisir immense. Surtout quand le texte qu’il m’a été proposé de défendre et si drôle et fort et musical en lui-même. GiedRé