L’Aéronef en accord avec Link Prod présente :

IGORRR

Experimental

AUTHOR & PUNISHER + OTTO VON SCHIRACH

  •  

    En raison de l’épidémie de Coronavirus, toute la tournée d’Igorrr est reportée en 2021.
    Le concert à L’Aéronef initialement prévu le 27 mars 2020 est reporté au samedi 27 février 2021.
    Ca fait loin, mais les billets achetés pour le concert initial restent valables pour la nouvelle date.

     

    Attention, veuillez noter qu’il y a un changement au line-up, Author & Punisher est remplacé par Drumcorps.

     

    Les remboursements sont toutefois possibles jusqu’au 10 juin 2020. Passé ce délai, les demandes ne seront plus recevables. Le traitement des remboursements démarrera à l’issue de cette période dans les plus brefs délais.

    Pour toute demande, merci de nous envoyer un email à l’adresse contact@aeronef-spectacles.com, en précisant :
    – dans l’objet du mail : Demande de remboursement – Igorrr
    – dans le corps du mail : votre nom, prénom et l’adresse email utilisée lors de l’achat, et le nombre de places

    Merci de votre compréhension.

    L’équipe de L’Aéro

     

    IGORRR démontre à travers sa musique que les genres n’existent pas. IGORRR n’a aucun scrupule à sampler ou enregistrer les plus extrêmes formes de metal, en les acoquinant à la décadence de la musique baroque au sein de rythmiques jazz, techno, country, détruites au beat repeater. Expérience unique en live, il a été invité sur bon nombre de festivals et le nouvel album est attendu pour 2020.

     

  •  

    Retour du « one man-machine industrial band » AUTHOR & PUNISHER, fruit d’une double obsession, technique (le cursus d’ingénieur en mécanique de son créateur) et artistique. Le résultat ? Un univers doom indus, des drone machines, du métal (par essence), de l’industriel (par process).

     

  •  

    Signés sur plusieurs labels (MonkeyTown, Schematic, Ipecac), Otto von Schirach a commencé avec des premières productions breakcore à la fin des 90’s, fortement imprégnées de l’influence Miami Bass. Ses lives enflammés n’ont pas d’équivalent sur la scène électronique.