INTERPOL

  • INTERPOL

    En cinq années les quatre dandys d’Interpol sont passés du statut de chouchous de New York à celui de groupe respecté à travers le monde.
    Ils ont fait la couverture des magazines, glané les récompenses, inspiré d’autres artistes, mais ils ont surtout assuré les premières parties de U2, Coldplay, The Cure et autres Whiite Stripes.
    Interpol est pétri de références new wave comme The Cure ou Joy Division et se réclame dans les textes, d’auteurs comme Kafka et Bukowski
    Dans la lignée des Dandy Warhols, Interpol (un beau jeu de mots sur « à l’intérieur de Paul », en allusion à leur chanteur/leader Paul Banks) semble bien chercher à remettre au goût du jour certains des meilleurs sons des années quatre-vingt mais sans en reproduire les maladresses. Une démarche couronnée de succès à tous les niveaux !
    Le mythe est en marche…

    http://www.myspace.com/interpol