KILLER ETHYL + SHIKO SHIKO + CRISE DE NERF, soirée « C’était Mieux Avant #1 »

  • KILLER ETHYL + SHIKO SHIKO + CRISE DE NERF, soirée « C’était Mieux Avant #1 »

    L’Aéronef, en plus de vingt ans d’existence, a accueilli, soutenu et/ou accompagné plusieurs centaines de groupes et artistes de la région. Ainsi l’histoire de l’équipement n’a cessé de croiser et de nourrir celle des musiques actuelles dans le Nord-Pas de Calais. Pour rendre hommage aux acteurs légendaires de l’épopée des musiques actuelles nordistes mais aussi à sa vivacité, nous vous proposons, avec le précieux concours de l’inénarrable Willy Vinyl, d’inaugurer les soirées ironiquement labellisées « C’était mieux avant ». Celles-ci mettront à l’honneur des groupes marquants de la scène locale, celle de jadis et celle d’aujourd’hui. Pour cette première édition, deux formations de vétérans (CRISE DE NERF et KILLER ETHYL) se partageront la scène du club avec les jeunes pousses de SHIKO SHIKO pour une soirée sous le signe du rock déglingué.

    Killer Ethyl

    Ce trio post-punk maniant avec délectation humour et vitriol constitua au milieu des années 80 la réponse chti au rock bringuezingue des américains de Devo. Auteur de plusieurs tubes aussi improbables que mémorables (« Henri a le Sida », J’Artourne à l’fabrique », « Etre un Noir ») regroupés sur une indispensable anthologie CD éditée il y a trois ans (« Worst Of vol. 1 » chez Brouillard Definitif), il nous fait le plaisir et l’honneur de se reformer exceptionnellement pour l’occasion.

    Shiko Shiko

    Shiko Shiko est l’un des fleurons de la scène lilloise actuelle, adepte d’une musique étrange hésitant entre electro, furie punk et rock loufoque. Leurs morceaux sont souvent construits sur des rythmiques quasi tribales parcourues par des convulsions bruitistes, des bribes mélodiques sorties de nulle part, des motifs de guitare afro-pop et des dérapages contrôlés. Nous les avons prié de se pencher sur le répertoire des deux formations avec lesquels ils jouent ce soir. Ils vous proposeront une reprise de chaque groupe. Même pas peur.

    Crise De Nerf

    Né en 1980 d’une rencontre dans les couloirs des Beaux Arts, Crise de Nerf pratique depuis le début des années 80 un punk-rock débraillé soutenu par une boîte à rythme, mariant la virulence de Metal Urbain aux blues démantibulés de Captain Beefheart. Une musique électrique, lancinante et brute de décoffrage qui se met en scène la tête à l’envers et un genou par terre.


    Attention : concert dominical = ouverture des portes à 18h et début des hostilités à 18h30. Ordre de passage : Crise de Nerf puis Shiko Shiko puis Killer Ethyl.