MICKY GREEN + LE SACRE DU TYMPAN + PILOOSKI + JUDAH WARSKY + VINCENT MARTIAL : soirée « Le Chant de la machine »

  • MICKY GREEN + LE SACRE DU TYMPAN + PILOOSKI + JUDAH WARSKY + VINCENT MARTIAL : soirée « Le Chant de la machine »

    Des orgues multifonctions, des tablettes tactiles, des enregistreurs multipistes et des échantillonneurs, des pédaliers d’effets, des surfaces de contrôle USB, des synthétiseurs constellés de boutons, des platines et des consoles de tailles variables : la vie créative du musicien contemporain est peuplée d’outils en tous genres. Tantôt aliénante tantôt libératrice, célébrée autant pour sa fiabilité théorique que pour sa propension à échapper à son maître, la machine imprime dans tous les cas sa patte aux œuvres qu’elle contribue à créer.

    Sur une idée originale et une sélection artistique de son artiste associé David « Tahiti Boy » SZTANKE, l’Aéronef vous propose une soirée misant sur la découverte et la diversité des formes, traversée par un fil thématique : la complicité entre l’humain et la machine.

    Au programme de la soirée :

    JUDAH WARSKY

    Un jeune homme seul, entouré d’une poignée de synthétiseurs et d’un micro pour seuls compagnons : Judah Warski convoque dans ses compositions spleenétiques les plages les plus envoûtantes de Kraftwerk mais également les rêveries nostalgiques de Sparklehorse ou la pop lunaire et fragile de Robert Wyatt.

    LE SACRE DU TYMPAN présente « L’Homme-Orchestre »

    Multi-instrumentiste fantasque, compositeur de génie à l’intersection des audaces de la recherche électro-acoustique et des mélodies fédératrices de la pop, François de Roubaix est l’une des grandes figures de l’histoire de la musique pour l’image en France. On lui doit notamment les thèmes de la série d’animation « Chapi-Chapo », des bandes originales de « La Scoumoune », de « Dernier Domicile Connu », d' »Adieu L’ami », de « L’Homme-orchestre » et du « Vieux Fusil ». C’est également l’un des pionniers français du home-studio et de l’emploi du synthétiseur dans des oeuvres destinées au grand public. Le Sacre Du Tympan, excellent big band à tout faire, mené par le bassiste Fred Pallem, déballe ses plus beaux synthés des années 70 et 80 pour rendre hommage au compositeur (accidentellement décédé en 1975) lors d’un programme exclusivement consacré à son répertoire et balayant plusieurs périodes de sa carrière.

    EXTENSION, performance-installation de Vincent MARTIAL

    Quand il ne joue pas de la flûte au sein de Tahiti Boy and The Palmtree Family, The Lilies ou dans l’ensemble de jazz frappadingue Vatchapuj, Vincent Martial construit des machines étranges et poétiques, comme celle présentée dans « Extension » qui fait voltiger des billes de polystyrène dans des cages, grâce à un savant système de soufflerie réagissant à la musique. Un régal pour les yeux et les oreilles.

    MICKY GREEN

    La jolie Australienne Micky Green, connue pour ses tubes pop (« Oh », « T.L. ») revient en cette année 2013 avec un nouvel album co-produit par Tahiti Boy et Para One, mélangeant funk froid joué en live et machines vintage. En avant-première de sa tournée prochaine, elle présentera ses chansons sous un jour inédit, dans une formule trio où elle chantera entourée de machines.

    PILOOSKI

    Cédric Marszewski est connu en tant que DJ sous le nom de PILOOSKI, mais aussi en tant que moitié du duo DISCODEINE et membre du label/collectif d.i.r.t.y. C’est l’un des maîtres du « re-edit », un type de remix revitalisant des morceaux souvent oubliés, qui se métamorphosent en tubes dansants grâce à un savant et jubilatoire travail de ré-agencement des sons du disque d’origine. Sa relecture du « Beggin' » de Frankie Valli a fait le tour du monde, tout comme son redécoupage habile du « Can’t There Be Love » de Dee Edwards…