ONIRISME ET TRANSATS PAR CHAMBERLAIN & PRIEUR DE LA MARNE

  •  

    Les réservations en ligne ne sont plus disponibles.
    Tentez votre chance sur place.
    A partir de 20h30, l’accès en salle est libre en fonction des places restantes disponibles.
    Le concert aura lieu en placement libre assis, dans le respect des règles sanitaires en vigueur :
    – contrôle du pass sanitaire à l’entrée
    – port du masque obligatoire
    – déplacements limités
    – pas de service bar/restauration
    Parce qu’il faut bien s’adapter aux mesures gouvernementales, face à face en se tenant debout un seul homme en restant assis, l’Aéronef vous invite à une lente traversée pour patienter avant les jours meilleurs.
    Nous avons la joie de vous proposer un concert augmenté de notre Chamberlain. Luxuriance d’intérieur, clubbing de chambre où les intimités se mêlent au fur et à mesure des titres. Pour l’occasion compositeur à l’oreille bien faite (il peut entendre un si bémol dans un claquement de boules de pétanque) a souhaité inviter son ami à l’œil de lynx ; Prieur de la Marne.
    Sur des ritournelles sophistiquées vous pourrez écouter des textes de François Truffaut, Paul Nizon ou Pier Paolo Pasolini sur des images qui n’auront rien à voir avec l’ennui des heures à la file…
    Chamberlain : Un Homme – un Piano – des Machines & Claviers, en studio comme sur scène désormais. Mathieu Harlaut compose, enregistre et interprète Chamberlain. Aux influences solaires et nocturnes recentrées, pour mieux se redéployer : Debussy, F. De Roubaix, Kraftwerk, Steve Reich, Brad Mehldau, Aphex Twin, le jazz et la techno.

    Prieur de la Marne, un nom étrange mais évocateur en hommage à Pierre-Louis Prieur, député de la Marne à l’Assemblée Constituante de 1789. Acteur majeur de la Révolution Française, il fut surnommé “Crieur de la Marne” grâce à son éloquence et à son charisme uniques, ses origines marnaises et ses études à Reims.
    Le Prieur de la Marne du XXIe siècle ne saurait chercher à révolutionner quoi que ce soit dans le processus de création musicale. Il se contente de s’approprier des trésors plus ou moins cachés de sa pop pour en faire des objets sonores aussi charmants qu’improbables. Des ritournelles sensibles où François Mitterrand croise Yves Simon le 10 mai, et où Romy Schneider a rendez-vous avec Lucio Battisti. Des mixtapes sans dogmes ni règles le long desquelles se côtoient Jay Z et Diane Dufresne, Vladimir Cosma et Mr Oizo…