ORELSAN + PARANOYAN

  • ORELSAN

    Lyrics acérés, beats efficaces et percutants, l’enfant terrible de Caen est de retour et il est en très grande forme !

    3 années ont passé depuis la sortie de son premier album « Perdu D’avance ».

    3 années, 10 ans de vie racontés en 14 morceaux, une polémique, une tournée et après ?

    Avec « Le Chant des Sirènes », Orelsan prouve non seulement qu’il a vieilli (comme tout le monde), mais surtout qu’il est l’un des plus talentueux rappeurs français de sa génération. Un don pour raconter des histoires, pour dépeindre des personnages, mettre l’accent sur des tranches de vie, le tout accompagné par un Skread surpuissant aux prods. « Le Chant des Sirènes » s’écoute un peu comme on dévore un livre : de la première note au point final. Acide et redoutable, il nous emmène avec humour sur des terrains glissants, joue du troisième degré avec un affront qui laisse sans voix, il nous ballade du rire aux larmes, avec un regard aiguisé et conscient sur le monde qui l’entoure. Les dés sont jetés, Orelsan relève le défi du deuxième album, apaisé certes, mais toujours aussi indomptable.

    PARANOYAN

    Un éternel débat alimente les discussions des amateurs de Hip Hop français. On reproche aux uns de n’être que des caricatures d’eux-mêmes, trop tournées vers les années 90, et on exècre les autres rappeurs non-conformistes dont les expérimentations sont jugées trop loin de ce que devrait être le « vrai » rap…

    Paranoyan est en quelque sorte le chaînon manquant qui va rendre toutes ces discussions obsolètes. Il puise son inspiration dans son quotidien et revendique un Hip Hop sans limites…

    « Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. »

    Selon Michel Audiard, Paranoyan serait donc le plus gros connard de l’univers. L’argument est irréfutable, car le rappeur de Lille est un dangereux forcené au flow supersonique et aux influences musicales sans limites…