RESIDENCE PIERRE DE MAERE

  •  

    L’Aéronef ne se contente pas de donner aux artistes des occasions de jouer en public. L’association s’attache aussi, dans les quelques interstices laissés par son planning de concerts, à accueillir des groupes pour des séances de travail et création et des temps de résidence (ces temps ne sont pas ouverts au public).

     

    « Make me famous, please », c’est avec cette phrase que Pierre de Maere signe sur ses réseaux sociaux. Un rêve de célébrité naïf perçu comme salutaire pour le jeune chanteur pop. Il s’imagine quitter la campagne belge afin de poursuivre ses rêves, aux antipodes de sa “vie ordinaire” et de l’ennui qui le ronge au quotidien. Costumes chic et allure de gendre idéal : Pierre aime provoquer et s’amuse des codes établis avec une arrogance innocente. A la manière d’un Bowie dont il est fan, il aime jouer avec les apparences et flirter avec l’extravagance afin d’éblouir les gens qu’il rencontre et les rallier à sa cause. Touchant, éduqué et profondément libre, ses textes questionnent bon nombre de tabous tels que le désir, la quête de reconnaissance ou les addictions.