RUINES par la Compagnie D’autres cordes

  • L’Aéronef présente, dans le cadre de Renaissance avec lille3000 :

    RUINES par la Compagnie D’autres cordes

    – PLACEMENT LIBRE ASSIS –

    Tel un parcours à travers des corps et paysages en sursis, le récit de Ruines se vit comme une odyssée sensorielle. Dans ces espaces multiples se tisse un maillage d’images tridimensionnelles où se percutent des algorithmes de très hautes fréquences, des expériences hallucinatoires dans des noman’s land de Détroit, des mutations de corps dans une nature pervertie, un vieillissement des objets, des paysages, qui n’est pas sans rappeler à l’homme celui de son propre corps. De ces phénomènes devenus quasiment incontrôlables résulte l’apparition de ruines contemporaines, désormais fabriquées en un temps record. Ruines flash, nécessité absolue de détruire et raser au plus vite pour recommencer inlassablement. Aussi fascinantes soient-elles, nos ruines, contrairement aux ruines antiques de Caspar David Friedrich, tutoient l’irréversible.
    « Les coques métalliques des navires, forgées depuis une éternité, reposaient sur le sol, fenêtres éparpillées sans vergogne en un amas de crasse inutile, abandonné, écho trempé de l’ombre luisant de pluie
    Et puis des images de fantômes, des voix muettes »
    Benjamin Miller The Railways

    Franck Vigroux
    Artiste protéiforme il évolue dans un univers où se croisent les musiques contemporaines, le théâtre, la danse et les arts numériques. Guitariste de formation il s’est peu à peu orienté vers la musique électroacoustique puis le live électronique. Producteur et performer particulièrement actif, il se consacre également à la mise en scène de sa musique à travers des formes hybrides et transversales.

    http://ruines.dautrescordes.com

    Distribution
    Direction, conception, musique : Franck Vigroux
    Création Vidéo : Kurt d’Haeseleer, Félicie d’Estienne d’Orves
    Performers : Yuta Ishikawa, Azusa Takeuchi
    Voix, texte : Ben Miller
    Animations visuelles : Cyrille Henry
    Collaboration dramaturgique : Michel Simonot
    Lumière : Perrine Cado
    Régie générale et son : Carlos Duarte

    Production : Cie d’autres cordes
    Co-production : Césaré CNCM Reims, La Muse en circuit CNCM Alfortville, Werktank (BE)
    Accueil en résidence : Le Stuk (Louvain) – Humain trop humain CDN Montpellier.
    Avec le soutien d’Arcadi Île-de-France.
    Ce spectacle reçoit le soutien de l’ADAMI, de la SPEDIDAM et du DICRéAM. La Cie remercie le collectif RYbN, Carine Le Malet. La Cie d’autres cordes est conventionnée par la Région Languedoc Roussillon 2015/2017, reçoit l’aide à la structuration de la DRAC Languedoc-Roussillon et reçoit le soutien du Conseil Départemental de la Lozère.