SKANK LAB #5 : LIGHTI JECT + MAYD HUBB meets BRAIN DAMAGE

  • SKANK LAB #5 : LIGHTI JECT + MAYD HUBB meets BRAIN DAMAGE

    21h – 3h

    Les soirées Skank Lab continuent !
    L’association « l’Acouphène » et l’Aéronef te convient à la 5ème édition qui s’annonce truculente ! Pour rappel, les Skank Lab permettent la rencontre de deux artistes influents de la scène dub française qui créent sur scène un live inédit.
    Pensées comme de véritables laboratoires musicaux, et pour que ces rencontres restent gravées dans le ‘marbre’, un vinyle inédit est produit à chaque rendez-vous et en vente le soir de l’événement !

    LIGHTI JECT

    Projet musical à forte dominance electro – dub de la région Nord Pas de Calais, le projet Lighti Ject est le fruit de 10 années de passion musicale puissamment imprégnée des racines de notre région.

    MAYD HUBB

    Producteur d’une musique urbaine hors format et membre fondateur du groupe TelDem Com’unity, Mayd Hubb est un artiste atypique de la scène dub internationale. Dès ses débuts, sollicitant l’éveil d’une curiosité sans limite, le thème du voyage s’impose chez lui comme une source d’inspiration récurrente. Sa discographie s’enchaine tel un zoom arrière partant de l’Inde en 2007 (« Linga Yoni, The Dub Paradox »), tout autour du monde en 2009 (« The Blue Train »), jusqu’à la lune en 2012 avec Joe Pilgrim (« Mellowmoon »). A l’image de cette structure qui ne cesse de s’élargir, sa musique se distingue par une recherche d’espace, une expérience mystique dans les profondeurs de l’underground. Repoussant sans cesse les frontières du genre, il se libère des styles pour créer un son reconnaissable entre tous, s’adaptant à la puissance des hauts débits sonores tels une onde de choc.

    BRAIN DAMAGE

    Avec déjà 11 albums à son actif, Martin Nathan multiplie depuis plus de 15 ans les propositions artistiques les plus diverses sous le nom de Brain Damage. Tour à tour sombre, atmosphérique, revendicatif ou poétique, son univers semble être en perpétuel mouvement, constituant sans doute l’une des clés de la longévité de son projet.
    Au fil de toutes ces années, il a su se forger une solide réputation internationale, cultivant avec talent une certaine dichotomie entre ses sessions de studio souvent cérébrales, et des centaines de prestations live, toujours explosives. En France, de par son passif et sa capacité à se renouveler, Brain Damage apparaît désormais comme le trait d’union entre la scène qu’il a contribué à créer il y a plus de 15 ans, et les nouveaux leaders d’un dub rajeuni, plus synthétique et frontal.