Chronique de disque : FESTEN

Festen
Inside Stanley Kubrick
(Laborie Jazz)
En concert chez nous le 30/01

 

Festen, déjà un hommage à un certain cinéma, celui de Thomas Vinterberg. Après avoir revisité Ennio Morricone, place à Stanley Kubrick. Damien Fleau (sax ténor), Jean Kapsa (piano), Olivier Degabriele (basse électrique) et Maxime Fleau (batterie) s’attaquent à un monument. Quand on sait le rapport qu’entretenait Kubrick à la musique, quand on voit les titres choisis, les films y faisant référence, les compositeurs…on attend forcément ces inconscients au coin du clavier. Shining, 2001 Odyssée de l’espace, Barry Lyndon, Lolita, Orange mécanique…Même pas peur de ces classiques de chez classique. Bien inspiré, Festen dépasse l’exercice de style jazzistique. Un registre ludique où la contrainte est la règle assez simple de ce jeu de plateau. Arrangeant la rencontre cinéphile-mélomane, Festen évite l’embûche de la citation, du radotage pour un bel hommage non formaté. Pas sûr que Kubrick, Beethoven, Strauss, Haendel, Purcell…eurent apprécié. Nous si.

Bertrand Lanciaux