Chronique de disque : GHOST OF CHRISTMAS

Ghost Of Christmas
Connect The Dots
(Pschent)
En concert chez nous le 30/10

 

Pas exactement sorti de nulle part, le duo niço-phocéen Ghost of Christmas réunit le chanteur Martin Mey et le beatmaker Gaël Blondeau (Chamade Beats). Marqués par la modernité britannique et cet art de conjuguer soul et dubstep, UK garage et chant ténébreux, Ghost Of Christmas (un clin d’œil à l’éminent Charles Dickens) fait (magnifiquement) illusion – on jurerait que ces « sudistes » sont nés de l’autre côté de la Manche ! Mais plus que de stériles exercices de style, leurs EP imposent une véritable griffe – en témoigne Connect The Dots : si l’ombre de James Blake plane sur certains titres (Hard To Get), on reste abasourdi par l’incroyable savoir-faire et le talent de la bande pour mener sa propre barque – citons l’élégiaque Disaster, aux entêtants échos acid-house. Sans parler d’une relecture de Temptation (New Order). Bref, ce fantôme n’a pas fini de nous hanter.

Thibaut Allemand