Chronique de disque : IDLES

Idles
Joy As An Act Of Resistance
(Partisan)
En concert chez nous le 30/10

 

On attendait ces teigneux au tournant. Perfides Anglais, voici donc cette injonction à résister par la joie. Plaisir d’offrir, joie de recevoir. En pleine poire. Anti Brexit, pro-migrants, traque aux gros lourds…ce qui n’aurait pu être qu’un catéchisme contestataire est transcendé dans une liturgie furieuse parfois tribale, souvent fun, sans s’interdire la gravité sur des sujets plus intimes, ici la perte d’un enfant. Avec précision et force, Idles enfonce le clou, pas les portes ouvertes. Caustique, raillant nos paradoxes, fustigeant la camaraderie virile…et nous de reprendre en chœur des titres sonnant déjà comme des hymnes, à la joie. Ce Joy est résolument punk-rock, moins noise que son prédécesseur Brutalism. Joe Talbot y éructe, écume et fait transpirer ses troupes à s’en délaver les tatouages. Joie et mauvaises humeurs.

Bertrand Lanciaux