Chronique de disque : KAMAAL WILLIAMS

Kamaal Williams
The Return

(Black Focus)
En concert chez nous le 04/11

 

En 2016, Kamaal Williams (claviers) et Yussef Dayes (batterie) affolaient les radars avec leur projet Yussef Kamaal et le remarquable album Black Focus. Admiration partagée et séparation consommée. Recomposé autour du batteur Joshua McKenzie (Robert Glasper) et du bassiste Pete Martin (Courtney Pine), Kamaal Williams laisse à nouveau gambader le jazz-funk 70’s dans le studio. Loin d’être un enclos revival, l’usage de la technologie contemporaine fait bien plus que booster un passé glorieux. Williams, qui fit ses armes en tant que producteur house sous son nom de naissance Henry Wu, apporte une nouvelle dimension au registre par le traitement du son et en y agrégeant grammaire musicale urbaine et psychedelic-cool. Avec The Return, Kamaal Williams s’impose comme un grand chrono-voyageur du moment. Modifier le passé pour bouleverser le présent. Futurman.

Bertrand Lanciaux