Chronique de disque : OMAR SOULEYMAN

OMAR SOULEYMAN
To Syria, With Love
(Mad Decent)
En concert chez nous le 08/10

 

Révélé voici dix ans déjà avec la compilation Highway To Hassake, le prolixe Omar Souleyman a depuis rempli les salles, bossé avec Four Tet et Modeselektor et peut compter sur le soutien de Diplo et de son label Mad Decent. Le quinquagénaire est passé maître dans l’art de conjuguer au présent une musique traditionnelle syrienne (la dabka), lui insufflant la modernité nécessaire pour toucher tous les publics aux oreilles grandes ouvertes. Hypnotique, ce nouvel album l’est toujours, mais laisse transparaître quelques (rares) pointes de mélancolie – vrai que si la Syrie pouvait paraître exotique et mystérieuse voici une décennie, ses décombres font désormais tristement partie de notre quotidien. Reste une œuvre qui porte la joie en étendard, comme pour conjurer l’horreur.

Thibaut Allemand