Chronique de disque : ZEAL & ARDOR

Zeal & Ardor
Stranger Fruit
(MVKA Music)
En concert chez nous le 09/12

 

Célébrer les noces du black metal et de la black music…chiche ? À partir de ce défi un rien provocateur, Manuel Gagneux a conçu le projet Zeal & Ardor. D’abord un premier album Devil is Fine siffla la fin de la récré par une entreprise de recréation du black metal en convoquant les esprits du sud profond. Un peu comme si Deafheaven avait remplacé John et Alan Lomax dans leurs travaux de collectage. Ce Stranger Fruit amplifie le geste créatif, sur la durée, la profondeur et l’appropriation d’un plus large spectre musical. Cette terrible « nigger music », musique du diable pour ses contempteurs, trouve un écho singulier dans cette cathédrale black metal. Au- delà de l’hommage à l’ultime Strange Fruit consacré par Billy Holiday, ce terrifiant Stranger Fruit évoque davantage Guitar Drag, cette performance de Christian Marclay : une Fender raccordée à un ampli y est traînée, lynchée, derrière un pick-up.

Bertrand Lanciaux