PORTRAIT DE ANAÏS, représentante des bénévoles de L’Aéro

 

Parfois l’auto-tune ça peut apporter quelque chose, enfin sauf à Booba qui en a trop abusé à Dour et chantait tout de même faux. C’est ce que m’explique Anaïs, 27 ans et quasiment toutes ses dents. Dans son salon les murs sont couverts de troublantes personnalités telles que Nekfeu, Jésus, Her ou Totoro.

 

Mais qui est donc la représentante des bénévoles de L’Aéro ?

 

C’est en CP qu’Anaïs se découvre une passion pour la musique avec l’achat de son premier CD : un deux titres des 2BE3. Afin de lui montrer qu’elle peut régaler ses tympans et rétines  autrement que devant le Hit Machine sa maman l’emmène rapidement au Zénith pour son premier concert : Henri Dès.

Vingt ans plus tard ses goûts musicaux sont restés très éclectiques. Quand on lui demande quel est son groupe préféré elle reste sans voix pendant trois bonnes minutes avant de répondre : Queen, AC/DC, Daft Punk… la liste ne s’arrête que si on l’interrompt. Idem pour ses concerts favoris où elle ne cite que les plus récents : Nils Frahms à L’Aéro, Paul Kalkbrenner à Dour, Grems à la Gaieté Lyrique…

 

Après un bac ES, une licence d’anglais, un roadtrip en Australie et un CAP petite enfance elle se pose à Lille : employée en crèche le jour, bénévole à L’Aéro la nuit. Ce qui rappelle étrangement le parcours de son père : chef d’entreprise la semaine, rocker de cuir jouant des reprises de Scorpion le weekend. Mais sa passion pour la musique ne s’arrête pas à son ADN, ses découvertes, ses concerts, son bénévolat et Filip Nikolic. Anaïs est également multi-instrumentiste. Guitare, ukulélé, clavier, batterie et flûte de pan font partie de son quotidien (elle ne joue pas encore de tout en même temps mais en attendant ce jour vous pouvez l’écouter pianoter dans le groupe éléctro-chelou misanthrope Redrum). Du costume de Super Musiques Actuelles Girl il ne lui manque que la cape, ses bras sont déjà ornés de bracelets de festivals et il y a un poster de Christine and the Queens dans ses WC (véridique).

 

Le 8 octobre 2003, elle découvre L’Aéronef lors d’un mémorable concert de Marcel et son Orchestre (qui fut aussi l’occasion de découvrir dans les bleus et la bonne humeur le sens du mot « pogo »). Elle nous rejoint en 2017 après avoir vu passer un appel à bénévoles sur le Facebook de L’Aéronef.

 

Les concerts et les rencontres s’enchaînent puis l’équipe des bénévoles l’élit en tant que leur représentante. Cela consiste à représenter les 90 bénévoles dans les discussions avec l’équipe de L’Aéro et son conseil d’administration. Anaïs se concerte régulièrement avec Clément et Baptiste, également bénévoles, pour décider des projets et actions à mener dans ce rôle.

 

En tant que spectatrice ou spectateur vous la croiserez sans doute un soir de concert derrière le bar ou à la billetterie, en tant qu’artiste elle aura peut-être pris soin de votre estomac et vous au catering. Le meilleur spot pour avoir une chance de l’apercevoir reste le photobooth où elle aime prendre des clichés qui mériteraient tous de se retrouver sur 9gag.

 

Portrait tiré par Charlotte Oliviero

 

Sur son téléphone vous pouvez apercevoir une rare photo collector du groupe de son papa tout de cuir vêtu.